Les crises successives se rendu l’accès sur le marché du travail pour les jeunes toujours plus difficile. Les formations initiales dans les universités ou les écoles, apportent des connaissances théoriques génériques aux étudiants, mais ne les prépare pas réellement à la prise de responsabilités dans les entreprises. Les employeurs ont d’ailleurs également fait ce constat : ils font démarrer les jeunes à des postes sans responsabilités, le temps qu’ils puissent acquérir la compréhension des rouages de l’entreprise. Ce que la formation initiale ne leur donne pas, ils doivent acquérir par eux-mêmes sur le terrain lorsqu’ils ont pu trouver un emploi. Le village de l’emploi a proposé une approche différente: prodiguer aux futurs lauréats des modules de formation rapides et pragmatiques, et les mettre en situation d’exercer des responsabilités immédiatement au sein des entreprises partenaires. Ce dispositif original a fait ses preuves depuis 20 ans qu’existe le village de l’emploi. Beaucoup de jeunes ont ainsi choisi d’accélérer leur carrière et de bien vite être en situation de prendre des responsabilités rejoignent le village de l’emploi pour parfaire leur formation initiale. Cela se révèle être un véritable accélérateur de carrière dans les métiers de l’informatique ou du numérique.

Quelle est la recette du village de l’emploi pour faire accéder les jeunes à l’emploi plus facilement?

Les fondateurs du village de l’emploi, dans les années 2000,se sont aperçus du fossé qui séparait l’enseignement universitaire classique et les besoins des entreprises, notamment dans le monde des nouvelles technologies et du digital. Ils ont donc proposé une méthode différente, pour permettre à des jeunes d’immédiatement s’intégrer dans le fonctionnement des entreprises, d’y prendre des responsabilités, d’y mener des projets pour se constituer une solide expérience. La méthode consiste à faire travailler ensemble des jeunes issus de différents univers, se destinant métiers de l’informatique et du digital, et des entreprises partenaires chargées de financer leur formation. En contrepartie, les futurs lauréats s’engagent à venir travailler pendant une durée de trois ans au sein de ces entreprises partenaires et d’y occuper un poste à responsabilités. Ce sont les professionnels des entreprises partenaires eux-mêmes, qui assurent la plupart des modules de formation dispensés au village de l’emploi. Cette implication de leur part garantit l’adéquation entre les formations prodiguées et les besoins réels qui sont ce que des entreprises dans lesquelles ils travaillent. Cette méthode a une double vertu : trouver des débouchés immédiats pour de jeunes, c’est-à-dire, un emploi informatique au sein d’entreprises qui recherchent des compétences et mener des jeunes vers les métiers du digital et du numérique, qui sont en très forte pénurie. Et la méthode fonctionne très bien car elle est pragmatique.

Comment se passe la sélection et la formation?

Pour entrer dans le village de l’emploi, on est recruté lors de différents entretiens qui visent à sélectionner les candidats, à les orienter en fonction de leurs aspirations et de leurs connaissances. Le but est de construire avec eux un projet professionnel concret. Lorsqu’ils sortent de leur formation initiale, les étudiants n’ont pas forcément une idée précise du métier qui souhaitent faire. Beaucoup ne se sont jamais posé la question de l’informatique ou du numérique. Pour autant, ils peuvent avoir des compétences à faire valoir dans ce domaine, encore faut-il explorer le sujet avec eux, ce qui est fait lors de ces phases de sélection. Il existe différentes filières au sein du village de l’emploi: des filières plutôt techniques pour les élèves ayant un bagage dans l’informatique ou des filières plus fonctionnelles menant vers la maîtrise d’ouvrage, voire l’encadrement des équipes ou le management. Une fois la filière choisie, les jeunes peuvent démarrer leur formation qui va durer de trois à neuf mois, selon et la discipline qui leur est enseignée. Des modules communs aux différentes filières traitent de la communication d’entreprise, de la gestion du budget, du contrôle de gestion, du management. Puis des modules plus spécifiques sont dédiés à chacune des filières pour compléter cette formation. Ces modules, animés par des professionnels d’entreprise le plus souvent, sont destinés à mettre à niveau chaque futur lauréat pour qu’il soit prêt à s’intégrer dans une entreprise, pour occuper un poste complet.

Une période de 3 ans en entreprise qui n’a rien à voir avec un stage!

La spécificité du village de l’emploi avis, c’est de permettre à ses futurs lauréats de prendre des responsabilités immédiates dans les entreprises partenaires qui les accueillent. Cela signifie que les trois ans de contrat qu’ils vont passer dans ces entreprises ne seront pas des postes d’assistants ou de simples développeurs. Ils seront chargés de participer à la conduite des projets, de jouer un rôle complet dans leur équipe, de tenir des échéances, de mener à bien des missions. Ils auront notamment à participer à des prises de décision et à défendre leur projet ou leur budget au sein du département. Le poste occupé pendant ces trois années et extrêmement formateur, car il confronte le futur lauréat à toutes les arcanes de l’entreprise. Rien à voir avec une mission de stage qui dure de trois à six mois, et où le jeune est en observation, plutôt que réellement dans l’action.

Un démarrage dans la vie facilité, un accélérateur de carrière

Pour tous ceux qui sont passés par le village de l’emploi, l’insertion professionnelle est facile: une formation accélérée et un temps long passé au sein d’une entreprise partenaire sont les gages d’une grande réussite dans les métiers de l’informatique et du numérique. Les lauréats du village sont des profils extrêmement recherchés sur le marché du travail des nouvelles technologies. Ils sont bien formés, très adaptables, conscients des réalités du terrain, déterminés et soucieux de réussir. Les recruteurs des grandes entreprises de nouvelles technologies ne s’y trompent pas. Les lauréats passent peu de temps en recherche d’emploi.

Des lendemains qui chantent avec le village de l’emploi

Après les trois ans passés dans l’entreprise partenaire, beaucoup de lauréats choisissent de rejoindre un nouvel employeur. Pour ce nouveau poste, leur salaire augmente généralement de 50 %. Certains autres lauréats se lancent dans la création d’entreprise: une nouvelle aventure qui peut leur faire multiplier leurs revenus par trois! Le village de l’emploi se révèle être un sésame pour entrer pleinement dans les métiers de l’informatique et du numérique et avoir une carrière accélérée. Du fait qu’ils ont pris des responsabilités très tôt et pendant trois ans, les lauréats du village de l’emploi sont pleinement opérationnels et peuvent prendre des postes du type directeur de projet très rapidement. Les jeunes issus des écoles classiques devront faire leurs armes pendant plusieurs années au sein de l’entreprise avant de se voir confier des responsabilités, les lauréats du village de l’emploi démontrent facilement que leur cursus les a préparés à être des personnes qui comptent au sein des entreprises. Les exemples de réussite flamboyante d’anciens élèves du village de l’emploi sont de plus en plus nombreuses. Les métiers de l’informatique, qui recherchent sans cesse des compétences nouvelles, sont un terrain de jeu immense pour des jeunes lauréats aux têtes bien faites!